La fameuse blessure d’abandon...

Cette blessure fondamentale dès l’origine de la vie où l’on vit la perte de quelque chose, puis d’une autre, etc.

Elle peut nous torturer ou nous structurer!

Dès notre naissance nous sommes souvent abandonnés et immédiatement consolés lorsque l’on vit dans un cadre structuré.

Plus tard, lorsque l’on déménager, quitter ses amis et lieux favoris ou lorsque nos parents se séparent en bons ou moins bons termes, ces nombreuses blessures réparées petits sont ravivées, alors une souffrance, une peur irrationnelle s’installe

  • Fugue
  • Scarifications
  • Colère
  • Echecs scolaires
  • Marginalisation
  • Etc.
Et si on pleurait pour se faire du bien...
Que choisir, une fin ou un début ?

Solutions

Une enfant, ados ou même adulte qui vit une séparation est victime aussi de ses vieilles blessures et souffre!

Les enfants ont l’idéal d’une vie commune de leurs parents, d’une vie de famille entière. Au fond d’eux, ils espèrent que leurs parents reviennent ensemble. Mais la difficulté pour eux, ce n’est pas tellement le divorce. 

Ce qui est traumatisant, c’est la perpétuation du conflit, des disputes, du dénigrement, et ce sentiment de se sentir en déloyauté avec l’un de ses parents. Quand il n’y a plus de dialogue, quand il y a des incompréhensions et un système infernal de communication, les enfants en souffrent terriblement. Au point parfois de se sacrifier.

L'hypnose va guider vers le deuil de cette objectif manqué pour fixer un nouvel objectif

Que voir au-delà de ce que je vois

Les clients disent:

Lorsque mon père est parti, j'étais triste et heureuse à la fois... pourquoi? En hypnose j'ai visualisé ma vie sans lui et de nouveaux repères sont apparus.
Myriam
Musicienne

Faites le premier pas ... votre inconscient fera le reste!

Et si vous commenciez à lui faire plus confiance!…

Recevez une vraie lettre d'information

Notre Newsletter

Inscrivez-vous et ainsi restez au fait de l’évolution des pratiques et des succès de l’hypnose thérapeutique!